01 . HOME PAGE   |   02 . KIT HARINGTON   |   03 . FILMOGRAPHIE   |     |   05 . DOSSIERS   |   06 . ONLINE   |   07 . LE SITE   |  
Bienvenue sur Kit Harington France, votre unique site francophone sur l'acteur Kit Harington que vous connaissez sans doute pour son rôle de Jon Snow dans la série télévisée "Game of Thrones". Vous l'avez aussi certainement vu dans les films "Pompéi", "Mémoires de Jeunesse" et "Brimstone" mais aussi dans la mini-série "Gunpowder" dont il était producteur. Découvrez sur ce site toute son actualité, ses photos et interviews ainsi que les associations qu'il soutient. Retrouvez également toutes les informations sur ses prochains projets comme le film de Xavier Dolan, "The Death and Life of John F. Donovan" et la pièce de théâtre "True West" Bonne visite!
Couverture Entertainment Weekly
Nouvelle version !
True West : Toutes les infos
Press Night de 'I And You'
16
Oct 2017
Article rédigé par Marie

Kit a donné une interview à Digital Spy pour la promotion de Gunpowder.

Dans cette interview, il revient sur son envie de jouer dans d’autres genres que le drame historique.

Gunpowder tombait bien puisque je ne peux pas me couper les cheveux! Pourquoi je finis toujours par jouer dans des endroits froids et boueux ou à cheval, je ne sais pas. Cela doit être une envie que j’avais dans une autre vie, je pense.

J’en ai assez avec ça pour le moment et j’aimerai jouer avec des armes à feux! Faire lentement mon chemin vers des choses plus modernes, siècle après siècle.”

Puis il parle comment l’envie de faire Gunpowder est venue.

“J’aimerais éviter le terme ‘projet-passion’, mais l’idée est venue d’une curiosité de ma famille : le nom de jeune fille de ma mère est Catesby… Et c’est quelque chose qu’on me rappelait souvent en grandissant, que nous étions de la même famille que le leader de la conspiration des poudres.

C’est une part importante du folklore typique anglais et on le célèbre chaque année. Cela nous a juste semblé étrange que cela n’ait jamais été porté à l’écran. C’est de là qu’est venue l’idée, de ma connexion familiale, mais surtout du fait que l’idée nous semblait suffisamment bonne.”