www.haringtonfrance.net votre site de référence francophone sur l'acteur Kit Harington depuis 2012
06 Sep 2016
Cet article a été rédigé par Marie

 
Elle Men China – Septembre 2016

ARTICLE TRADUIT DU CHINOIS A L’ANGLAIS PAR KITSN0W
Puis vers le français par nous.

Est-ce que le secret de la résurrection de Jon était difficile à garder ?
Cette année je n’ai pas eu d’autre choix que de ne pas en parler. Je ne suis pas du genre à vouloir froisser les fans de la série, mais ne pas spoiler était très important. A cause de cela, je n’ai donné aucune interview. C’était très simple, si je ne faisais pas attention, je dévoilais un spoiler. Mais je ne disais rien, rien de mal de se passerait.

Quand vous étiez jeune, pensiez-vous que vous deviendriez acteur ?
Je ne me souviens pas si j’y ai réfléchi. J’ai découvert à l’âge de 13 ans j’ai écris un texte intitulé « Ce que je veux faire plus tard » – ma maman ne jette rien – dans lequel il est écrit très clairement que je voulais devenir acteur.

Est-ce que vous pensez être proche du genre de l’épic fantasy ? Avez-vous lu Tolkien ou Harry Potter quand vous étiez jeune ?
Avant de rejoindre Game of Thrones, je n’étais pas fasciné par ce genre. Les deux romans fantastiques que j’aimais particulièrement étaient « A Wizard of Earthsea » d’Ursula Le Guin et « Harry Potter ». Je me souviens que quand je lisais « A Wizard of Earthsea », il n’était pas encore considéré comme un best-seller. Ma maman a toujours eu le don de découvrir de bons livres pour enfants. Elle espérait vraiment que nous lirions beaucoup. Elle m’a offert une édition spéciale de « A Wizard of Earthsea ». Je ne parviens pas à retrouver plus ce livre. Cela m’énerve car ce livre doit certainement valoir beaucoup !

Acceptez-vous d’être étiqueter comme « héros romantique » ?
Je ne sais pas ce que ces étiquettes impliquent. Je pense que le mot « héros » est étrange. Si vous ne voulez que des rôles de héros, alors votre carrière d’acteur va prendre un mauvais chemin. En réalité, il n’y a pas de héros. Personne n’est un héros, et personne ne peux prétendre être un héros romantique. Les gens peuvent coller des étiquettes aux personnages, mais cela n’influencera pas mes choix de rôles.

Savez-vous s’il existe un « réseau social » sur Game of Thrones en Chine ?
Je ne sais pas. Je n’y connais rien. Je ne suis sur aucun réseau social.

Pour quelle raison n’utilisez-vous pas les réseaux sociaux ?
Je suis très fainéant. Un téléphone c’est suffisant. Je n’ai pas besoin d’autre réseau social. J’ai besoin d’avoir un équilibre dans ma vie. Je trouve que les réseaux sociaux sont géniaux, qu’ils rendent les gens heureux. Mais pour moi, cela gâche beaucoup d’énergie. Je ne veux pas que les gens en sachent trop sur ma vie. J’espère un jour venir en Chine, la série ici est très regardée. J’ai été agréablement surpris en l’apprenant. C’est vraiment génial.

Beaucoup d’acteurs ont un passé dans le théâtre. Vous avez joué dans des pièces avant, n’est-ce pas ?
J’ai joué dans 3 pièces. J’ai obtenu mon diplôme à l’école dramatique, une école typiquement anglaise. J’ai reçu de très bons entrainements au théâtre. J’adore vraiment jouer des pièces. En fait, je viens de finir une pièce avant de venir à Montréal tourner un nouveau film.

Quelle est la différence entre le théâtre et le tournage d’un film ?

C’est deux métiers complètement différents. Je viens d’arriver de Londres après avoir fini la pièce pour tourner ce film et la différence a été un choc. Les séries et les films doivent capturer les détails et les subtilités du moment. Mais quand on joue une pièce, on est comme un géant, et on utilise notre langage corporel pour nous exprimer. [Quand on est sur scène, personne ne peut nous regarder en gros plan comme un zoom de caméra] Je ne sais pas quelle sorte de jeu vaut plus le coup. Pour un acteur, peut être que jouer sur scène a plus de sens. J’aime les deux, malgré les différences.

Vous avez participé à l’élaboration du jeu vidéo Call of Duty : Infinite Warfare. Pouvez-vous nous en dire plus ?
Je joue le rôle d’un méchant. C’était très intéressant, je n’ai jamais joué un méchant auparavant. Le réalisateur est Guy Ritchie. Je ne peux pas vous en dire davantage, car on ne m’a pas donné beaucoup de détails. L’histoire se passe dans l’espace. Cela a l’air très intéressant.

Voulez-vous jouer plus de rôles de méchants dans des séries ou des films ?
Oui. Je ne connais pas les probabilités pour que j’obtienne le rôle d’un méchant. Pour parler franchement, ce genre de rôle n’est pas mon style. Je pense que les acteurs qui jouent principalement des rôles de méchants ont le physique associé. Les gens m’approchent le plus souvent pour jouer un personnage droit. Mais j’aimerais beaucoup avoir plus d’opportunités de jouer le méchant, je trouverai cela fascinant.

Votre chemin vers la célébrité me rappelle celui d’Henri Cavill. Il était dans une série télévisée historique, et ensuite il est devenu Superman et est maintenant une superstar. Est-ce que cela va vous arriver ?
De jouer un superhéros ? Difficile à dire. De nos jours, les acteurs veulent dans l’idéal jouer des rôles exclusifs. Vous retournez à ce personnage, vous l’aimez, vous vous créez une autre famille, vous passez la moitié de l’année à jouer ce personnage, et vous devenez connu. Ce personnage vous permet d’obtenir d’autres rôles [peut-être pas aussi bien payé, mais plus par passion]. Game of Thrones m’a donné cela. Jon Snow est mon « rôle exclusif ». Game of Thrones m’a permis d’être connu. J’espère que je ferai d’autres séries télévisées. Après avoir fini la première saison, je continuerai la saison suivante, comme une suite de films. Le reste de l’année, je peux faire d’autres choses. Après cela, je retourne de nouveau jouer le personnage que j’aime.

Vous êtes proche de l’association Mencap. Pouvez-vous nous en parler ?

Mencap est une organisation incroyable. Son principal but est d’aider les gens à comprendre les personnes atteintes de troubles de l’apprentissage. Nous sommes très proches car mon cousin est atteint depuis son enfance du syndrome de Down. Mencap fournit à son école des fonds, et beaucoup d’activités divertissantes. Avec le succès de Game of Thrones, j’ai commencé à me demander si je pouvais aussi aider. Les personnes atteintes de troubles de l’apprentissage sont souvent des personnes incomprises. Cela peut conduire à un manque d’attention, ou même à des abus. Nous devrions apprendre à mieux les comprendre, apprendre à communiquer avec eux, et les choses s’amélioreront.

Quel est votre style vestimentaire ?
Je suis très fainéant, mais j’aime les dernières tendances. Je suis accro aux chaussures ! Si j’ai un jour de libre, je sors et je m’achète quelques paires de chaussures. Peut-être des bottines aussi. Je commence à développer un style « yuppie ». J’ai 29 ans. Je commence à remarquer que ceux qui sont dans leurs premières années de vingtaine ont un sens de la mode différent. Je pense que je commence peut-être à être moins à la mode. Jeans moulant et tee-shirt confortable, c’est ça mon style. Mais si je sors, j’aime m’habiller un peu plus et porter un beau costume.

Pouvez-vous nous parler de vos futurs projets ?

Après avoir tourné ce film, je vais retourner filmer Game of Thrones. Le film que je tourne actuellement s’appelle « The Death and Life of John F. Donovan ». C’est un film important car il touche à beaucoup de choses. Cela parle des relations et de la famille, de notre industrie aussi à certains moments, qui nous force à cacher nos vraies personnalités. Le casting féminin est impressionnant : Jessica Chastain, Susan Sarandon, Kathy Bates et Natalie Portman. C’est très excitant. Je suis pressé de le voir !

Quand l’hiver va-t-il venir ?
L’hiver est déjà là ! La saison prochaine sera totalement différente. Nous allons tourner plus tard dans l’année, pour que chaque scène soit plus froide et sombre. Le ton de l’année prochaine vous dira où le casting a tourné !