01 . HOME PAGE   |   02 . KIT HARINGTON   |   03 . FILMOGRAPHIE   |     |   05 . DOSSIERS   |   06 . ONLINE   |   07 . LE SITE   |  
Bienvenue sur Kit Harington France, votre unique site francophone sur l'acteur Kit Harington que vous connaissez sans doute pour son rôle de Jon Snow dans la série télévisée "Game of Thrones". Vous l'avez aussi certainement vu dans les films "Pompéi", "Mémoires de Jeunesse" et "Brimstone" mais aussi dans la mini-série "Gunpowder" dont il était producteur. Découvrez sur ce site toute son actualité, ses photos et interviews ainsi que les associations qu'il soutient. Retrouvez également toutes les informations sur ses prochains projets comme le film de Xavier Dolan, "The Death and Life of John F. Donovan" et la pièce de théâtre "True West" Bonne visite!
ST Men, Septembre/Octobre 2020
Criminal Saison 2
Le site n'est pas abandonné
Emmy Awards 2019

L’acteur de « Game of Thrones » Kit Harington a évolué avec Jon Snow – 8/06/13

Traduction par Dreameuse et corrigée par Mariescinema

ARTICLE ORIGINAL

Pour Kit Harington, le jeune acteur anglais qui joue Jon Snow dans « Game of Thrones », la série est une histoire de majorité – sa majorité.

Bien que Harington ait joué sur scène avant la série fantastique de HBO, qui termine sa troisième saison Dimanche, « Game of Thrones » marque son premier rôle devant la caméra, et c’est un grand rôle. Jon Snow prend de plus en plus d’importance dans « Game of Thrones » et dans « A Song of Ice and Fire », les livres de George R.R. Martin sur lesquels est basée la série à succès.

« Vu l’allure que ça prend, ça va durer des années et des années, » dit Harington, 26 ans, autour d’un verre au Four Seasons hotel’s Windows Lounge, à Beverly Hills, plus tôt au printemps dernier. « Ça sera la plus grande partie de ma vingtaine, vraiment. Si tu le vois comme ça, c’est une grande partie de ma vie que je consacre à cette série. Donc je dois aimer ça. »

Harington dit qu’il aime ça, surtout parce qu’il s’identifie à son personnage. Il avoue avoir jeté un coup d’œil sur le futur de Jon Snow, en lisant quatre des sept livres de Martin prévus dans la série.

« Je les ai vraiment dévoré », dit-il. « J’ai arrêté parce que je suis allé beaucoup trop loin. Jon devient une personne plus vieille et différente, et j’ai vraiment dû ramener mon esprit à la saison 1, parce qu’il est juste ce jeune garçon, et rien de monde ne l’a encore frappé. »

Jon Snow est présenté comme le fils illégitime du Seigneur de Winterfell, l’honorable Ned Stark joué par Sean Bean, qui a perdu sa tête de manière choquante, alors que la première saison de la série atteignait son apogée. Le statut de bâtard de Snow le met à part du reste de la couvée Stark, créant un écart assez fort pour le pousser à rejoindre les Frères de la Garde de Nuit, qui jurent d’abandonner toute famille, terres, allégeances et anciens crimes, et à la place, de protéger les royaumes au nord du Mur contre les menaces des terres hivernales.

À la fin de la saison 2, Jon et ses compagnons de la Garde de Nuit sont pris dans une embuscade des soi-disant Sauvages, peuple libre qui vit au nord du Mur – et Jon reçoit l’ordre de se joindre à eux secrètement pour connaître leur plans. Cette saison nous montre le moment où Jon est un espion dans leur camp, et est déchiré entre le choix de l’honneur et celui de la liberté.

« Ce que c’est au fond, c’est monter le chemin qui mène à devenir un homme, » dit Harington. « Jouer ça pendant que moi-même, je passe par là, c’est un peu bizarre pour moi – développer un personnage pendant que je traverse ma vingtaine, et faire mes propres erreurs pendant que Jon fait les siennes dans des mondes complètement différents. Donc chaque année, je lui reviens en espérant avoir un peu grandi en tant que personne, pour lui apporter ça. »

Tout au long du chemin, Snow reçoit des conseils d’une série de « figures patriarcales, paternelles, qui veillent sur lui, » note Harington, de Ned Stark à Tyrion Lannister (Peter Dinklage) à Benjen Stark (Joseph Mawle), à Maester Aemon (Peter Vaughan) au Seigneur Commandant Mormont (James Cosmo) à Qhorin Mi-main (Simon Armstrong) et pour finir, le roi des Sauvages, Mance Rayder (Ciarán Hinds).

« Chacun d’entre eux voit quelque chose en lui, voit le potentiel d’un chef, ou d’un grand guerrier, ou autre chose, » a dit Harington. « Mais ça ne fait que frustrer Jon. Il a toujours quelqu’un derrière son dos, lui disant « Tu ne fais pas bien ça » ou « Tu fais ça mal ».
HBO a annoncé que « Game of Thrones » ferait sept saisons, mais Harington dit que la saison 3 était celle qu’il « voulait désespérément atteindre. »

« Ce que j’ai trouvé dur avec Jon dans les deux premières saisons, c’est cet immense sens de l’honneur, et qu’il soit si bon, » dit Harington. « Il est un jeune homme assez émotionnel, mais il fait toujours ce qui est bien. Quelque chose change en lui quand il se rend compte que le monde n’est pas toujours bon, et que son père est mort parce qu’il y a de mauvaises personnes là-bas, et que parfois, il faut se rebeller un peu. »

Une de ces formes de rébellion est arrivée, alors qu’il était nu dans une caverne. Snow a brisé un des serment de la Garde Nuit, celui d’abandonner les femmes, avec Ygritte (Rose Leslie), une femme Sauvage et forte qui tombe amoureuse de lui, et lui apprend les manières du « peuple libre ».

C’était la première scène d’amour de Harington.

« C’est étrange d’être nu devant une équipe entière, pleine de gens, et d’essayer d’être très intime » dit-il. « C’est une expérience très surréaliste. Mais c’était une si belle scène. C’était un de ces moments très heureux que vous avez dans cette série. Vous n’avez pas beaucoup de moments de tendresse. »

Il y a, en revanche, beaucoup de moment de violence, de complots et même d’horreur surnaturelle, avec des éléments de fantastique supplémentaires, qui suintent dans cette série de combats et de sexe. Près de 5 millions de personnes suivent « Game of Thrones » chaque dimanche, et en ajoutant les DVR playbacks, la vidéo à la demande et les autres plateformes, l’audimat fait plus que doubler.

« Toute l’expérience de la série a pris de l’ampleur doucement autour de moi au fil des ans, et c’est seulement maintenant que je commence à prendre conscience que c’est tout de même une grosse série, » dit-il. « Ce qui m’a vraiment étonné, c’est que c’est devenu une partie de la culture pop. Ça a été parodié dans « Les Simpsons », et je me suis dit « Ah ouais, c’est un gros truc ! » ».

Harington a réuni une communauté de fans qui le suit, et beaucoup d’entre eux le considèrent comme une idole aux yeux bruns, et l’exposition lui a pavé la voie pour le mener vers le monde des longs métrages, avec un rôle aux côtés de Jeff Bridges et Julianne Moore cet automne, dans « Le Septième Fils » (« The Seventh Son ») et une voix dans « Dragons 2 » (« How to Train Your Dragons 2 »).

En attendant, Harington dit que son cœur est toujours à « Game of Thrones ».

« Nous sommes beaucoup à être de jeunes acteurs britanniques pour qui c’est une première de se trouver dans une série telle que celle-ci, et je pense que ça nous lie, d’une certaine façon, » dit-il. « Je ne veux pas que la série devienne une sorte de monstre, où ça arrête d’être personnel. Pour l’instant, ça ressemble à une famille très très unie dont on fait tous partie.