01 . HOME PAGE   |   02 . KIT HARINGTON   |   03 . FILMOGRAPHIE   |     |   05 . DOSSIERS   |   06 . ONLINE   |   07 . LE SITE   |  
Bienvenue sur Kit Harington France, votre unique site francophone sur l'acteur Kit Harington que vous connaissez sans doute pour son rôle de Jon Snow dans la série télévisée "Game of Thrones". Vous l'avez aussi certainement vu dans les films "Pompéi", "Mémoires de Jeunesse" et "Brimstone" mais aussi dans la mini-série "Gunpowder" dont il était producteur. Découvrez sur ce site toute son actualité, ses photos et interviews ainsi que les associations qu'il soutient. Retrouvez également toutes les informations sur ses prochains projets comme le film de Xavier Dolan, "The Death and Life of John F. Donovan" et la pièce de théâtre "True West" Bonne visite!
ST Men, Septembre/Octobre 2020
Criminal Saison 2
Le site n'est pas abandonné
Emmy Awards 2019

 
Recherché vivant ou mort – 17/08/16

ARTICLE ORIGINAL

Il est revenu à la vie lors de l’épisode 2 et a réduit en bouillie à mains nues le sadique et méchant Ramsay Bolton dans l’épisode 9. Ces deux moments ont fait du héros de Game of Thrones Jon Snow l’homme qui a mis le feu à la télévision cette saison. Cette saison est aussi celle qui a permis à la série d’être la série la plus nominée aux Emmys et d’être en lice pour l’Emmy de la meilleure série dramatique.

« Dans Thrones, vous avez toujours deux ou trois scènes par saison que vous savez importantes » dit l’acteur anglais de 29 ans. « Je pense que c’est l’une de mes saisons préférées sur le papier, et je voulais lui rendre justice. »

Il l’a fait, et Jon Snow est parmi le peu d’hommes qui sont sortis de la saison avec davantage de pouvoir qu’ils n’en avaient au début de la saison. (Cette saison était en grande partie pour les femmes de Game of Thrones.) Le personnage de Harington a été poignardé à mort à la fin de la saison précédente, mais la sorcière Melisandre (Carice Van Houten) l’a ramené à la vie. Snow a dû renoncer à ses vœux envers la Garde de Nuit et se battre pour regagner son ancienne maison, Winterfell, détenue par les diaboliques Bolton. C’était la plus grosse et impressionnante saison de la plus grande et impressionnante série télévisée. Contrairement à l’année dernière, quand il était officiellement mort et contraint de garder le silence, Harington est libre de parler désormais.

L’année dernière à ce moment vous essayiez de ne parler à personne, n’est-ce pas ?
[Rires] Ouais. Je vais vous dire, c’était assez plaisant d’avoir une excuse pour ne pas en parler ou donner d’interviews. Je pouvais observer le bruit que cela faisait de l’extérieur, en étant en même temps aux premières loges de ma mort, ou de ma « non-mort ».

Sophie Turner est venue dans nos bureaux et nous avait dit en blaguant que vous aviez été un vrai « bâtard » avec elle, parce que vous lui aviez menti sur la mort de Jon.
Je ne sais pas pourquoi j’ai choisi Sophie, parmi tous. Je l’ai laissé dans le secret jusqu’au bout, vraiment, et elle était trop mignonne. Elle m’a écrit une lettre sur le fait que je quitte la série et elle était persuadée que je ne reviendrai pas. On est tous très copains sur le tournage, on est comme une famille, et elle se sent vraiment comme ma petite sœur. Donc j’imagine que je lui joue des tours comme un grand frère le ferait.

J’imagine que votre discours d’adieu au casting et à l’équipe lors de ce qui était supposé être votre dernier jour de tournage n’a pas dû être un de vos moments favoris.
Non. Ce n’est pas le moment dont je suis le plus fière en tant qu’acteur non plus. Je n’étais pas du tout convaincant. Je ne voulais pas faire un grand discours et commencer à pleurer, parce que je savais que je reverrais ces gens l’année suivante. Donc j’ai fait n’importe quoi, et je peux vous dire que beaucoup d’entre eux ne m’ont pas cru.

Entre les saisons, avez-vous pensé à l’influence qu’a pu avoir votre mort sur votre performance ? Cette expérience a certainement profondément changé Jon.
En effet. Mais en même temps, nous n’avons pas les scripts avant les deux semaines qui précèdent le début du tournage de la nouvelle saison. Je savais que je reviendrai à la vie, mais je ne savais pas si je reviendrai changé, ou en tant que méchant. Donc je ne pouvais rien préparer, ce qui était compliqué. Et ensuite j’ai eu les scripts, et en fait il revient en tant que lui-même, le Jon que tout le monde connait. Ce que j’ai trouvé décevant dans un premier temps. Mais c’est plus subtil que cela. Il a une vision des choses bien plus large que la plupart des gens de son monde, et que personne dans notre monde n’a, il sait qu’il n’y a pas de vie après la mort. Ce qui influence ce qu’il est et ce qu’il veut faire.

Mais vous avez commencé cette saison avec deux épisodes entiers passés allongé sur une table.
Ouais. J’étais sur cette maudite table… Je pensais que cela serait assez sympa de passer quelques épisodes allongé, mais c’était en fait très frustrant. Tout le monde s’affairait autour de moi, et j’avais juste à rester allongé, nu, pendant des semaines. Je me suis assoupi plusieurs fois sur cette table, et je me réveillais au milieu du monde de Game of Thrones, ce qui était terrifiant.

Combien de temps avez-vous mis à tourner la scène du réveil ? Tout ce que ce que vous aviez à faire c’était ouvrir les yeux et à prendre une inspiration, mais c’était une inspiration cruciale.
C’était une inspiration cruciale, et c’est pourquoi nous l’avons refaite un millier de fois. Ils la voulaient de toutes les façons possibles. Ils ont eu raison de procéder ainsi, mais c’était très ennuyeux de la refaire autant.

L’épisode de la bataille des bâtards (Battle of Bastards), une immense bataille entre les armées de Jon Snow et celles de Ramsay Bolton était énorme logistiquement. Quelles étaient les moments les plus difficiles pour vous ?
C’était le chaos à filmer, vraiment. Cela a été magnifiquement écrit et très bien pensé, mais une fois sur le terrain, nous avons réalisé l’échelle de ce que nous essayions de faire et nous avons dû commencer à improviser. Et c’était un peu confus parfois, d’essayer de comprendre la chronologie des événements et l’état émotionnel de Jon à travers ces événements. La scène de la bataille était d’un côté très drôle et de l’autre très ardue. Je suis certain que c’est une des choses les plus difficiles à filmer pour la télévision. Simplement la difficulté des lieux de tournage. Et j’étais tout le temps dans la boue. [Rires] Tous les autres ont un château bien au chaud, et je suis dans un champ à me faire marcher dessus par des chevaux.

Pendant des années il y a eu des théories de fans au sujet des vrais parents de Jon Snow, et maintenant il apparait que la théorie principale est vraie : sa mère est Lyanna Stark, la sœur de Ned Stark, et son père est Rhaegar Targaryen. Avez-vous vos propres théories sur ce que cela signifie sur le long terme ?
J’en ai, mais je n’aime pas en parler. Si je dis quelle est ma théorie, les gens vont croire que c’est ce qu’il va se passer, parce que je joue le personnage. Et je trouve que cela n’aide pas de jouer le personnage pour avoir des théories, parce que je n’y pense pas beaucoup. S’il apprend un jour la vérité, ce sera vraiment un moment fascinant à jouer.

Attendez-vous maintenant le moment où Jon va mourir pour de bon ?
[Rires] Ouais. Mais voilà, je pense être une des personnes les plus à l’abri dans Thrones maintenant. Peut-être que je ne devrais pas dire ça. Il pourrait mourir la saison prochaine, mais je me sentais à l’abri pour cette saison. Parce que si je suis revenu à la vie dans l’épisode 2, ce serait terrible de me tuer dans l’épisode 4. Donc je me sentais un peu sûr de moi cette saison.

Game of Thrones vous a bien sûr permis d’être davantage exposé en tant qu’acteur, même si cela signifie que vous ne pouvez pas couper vos cheveux ou changer de look entre les saisons. A quelle point la série a-t-elle eu un impact sur votre carrière ?
Elle a été d’une grande aide. Quand on me demande si d’une certaine façon je ne suis pas aigri de ne pas pouvoir jouer autre chose à cause de Thrones, de ne pas pouvoir changer mon apparence, la question ne se pose même pas. Si je pouvais revenir en arrière et choisir de faire Thrones ou non, bien sûr que je le referais, 100% sûr. Parce que cela m’a ouvert tellement de portes et m’a permis d’être beaucoup plus exposé que j’en rêvais à l’école dramatique. J’adore cette série, et elle va profondément me manquer une fois terminée.

A la sortie de l’école dramatique, quel genre de carrière souhaitiez-vous ?
Je voulais faire du théâtre. J’ai fait beaucoup de théâtre classique. Je n’avais jamais joué pour le cinéma ou la télévision. Donc j’envisageais de décrocher une place au RSC (Royal Shakespeare Theatre) ou au National, ou dans l’un des plus grands théâtres de Londres. C’était ce que j’avais prévu, juste du travail et du travail et voir si je pouvais survivre. Mais je n’avais pas vu cela venir. Vraiment pas.